« Le Promeneur d’Oiseau » de Philippe Muyl

Depuis plus de trente ans, le monde chinois connaît de profondes mutations économiques, politiques, sociales, culturelles…
Présenté au festival du film asiatique de Deauville en mars 2014, « Le Promeneur d’Oiseau », coproduction franco-chinoise, nous offre un portrait de la Chine contemporaine à travers l’histoire de trois générations.Cette petite merveille sort ce mercredi 7 mai sur nos écrans !
Avis ci-dessus (publié également sur les Écrans de Claire, mon autre blog)

Lors de La Grande séance du 6 mai, j’ai pu parler de mon coup de cœur pour le film « Le Promeneur d’Oiseau » de Philippe Muyl. affiche
Il s’agit de la seconde coproduction officielle franco -chinoise et de la première à être réalisée par un Français, en Chine, en mandarin et avec des acteurs chinois.

Philippe Muyl nous offre un vision de la Chine intéressante et assez juste il me semble à travers l’histoire d’une famille chinoise.
Un beau film plein de délicatesse et dépaysant, à voir en famille ! C’est un film qui fait du bien, tout en délicatesse. Pas de scène de ménage, de cris, de violence. Un peu à la manière de « Tel père tel fils », les acteurs sont tout en retenue. Qin Hao est le grand-père qu’on aimerait tous avoir ! La petite fille, atteinte du syndrôme du Petit Empereur, quitte son confort de princesse, et s’ouvre à la vie en découvrant la Nature et les valeurs de son « yeye » (grand-père). Les parents eux, sont accaparés par leur travail, leur carrière et dans le stress du quotidien… A moins que…
A priori on pouvait s’attendre à des clichés sur un conflit familial et une réconciliation. Le film est plus subtil que cela. On y parle de transmission, de mode de vie différents, et d’amour… tout simplement.
Ajoutez à cela une superbe photographie et des paysages dépaysants. A la mégalopole Pékin s’opposent les paysages du Guanxi (on y aperçoit la minorité ethnique Dong). Au mode de vie traditionnel du grande-père s’ opposent le stress et la technologie moderne. Yin et yang. Tout s’opposent et pourtant tout est complémentaire.

Bref, une petite merveille pour tout public.

 

LE PROMENEUR D’OISEAU

Sortie : 7 mai 2014
Réalisateur : Philippe Muyl
Avec : Li Baotian, Li Xiao Ran, Qin Hao, Yang Xin Yi
Genre : comédie dramatique
Durée : 01h40min

Synopsis :
Afin de tenir la promesse faite à sa femme, Zhigen décide de retourner dans son village natal pour y libérer son oiseau, unique compagnon de ses vieilles années. Il prévoyait de faire ce périple en solitaire, mais on lui confie Renxing, sa petite-fille, jeune citadine gâtée, contrainte de partir avec lui. Au cours de ce voyage aux confins de la Chine traditionnelle, dans une nature magnifique, la petite fille va découvrir de nouvelles valeurs, et particulièrement celles du coeur.

 

Bande annonce  : 


Enhanced by Zemanta

7ème édition du Festival du Cinéma Chinois de Paris : présentation

Les écrans de Claire

Ce matin, j’ai eu l’honneur d’assister à la conférence de presse du Festival du cinéma chinois de Paris. Je vous en parlais déjà en 2010 ici. Voici une présentation succinte de cette septième édition.

Le Festival du Cinéma Chinois de Paris (巴黎中国电影节) aura lieu du 19 septembre au 4 octobre 2012, aux cinémas Publicis Champs-Elysées, la Pagode, le Lincoln et Max Linder.

Comme pour les précédentes éditions, des réalisateurs, acteurs et producteurs chinois viendront à Paris pour participer à cet événement.

 La 7e édition comprend 7 parties :

1) La sélection de films nouveaux de réalisateurs renommés tels que Zhang Yimou, Tsui Hark, Ann Hui, Han Jie, … dont les films sont primés dans les festivals internationaux et nationaux, ainsi que les premiers films de jeunes cinéastes.

2) Une rétrospective, hommage à SUN Yu (1900- 1990), célèbre réalisateur et scénariste de Shanghai. 6 de ses œuvres tournées de…

View original post 384 mots de plus

Copyright

Claire Fayau, 2011
%d blogueurs aiment cette page :