Livres de photographies sur la Chine

En me promenant à Paris ( chez Gibert Joseph), j’ai repéré deux ouvrages de photographies consacré à l’Empire du Milieu

Voici leur couverture et quelques informations.

Le premier :

La Chine des minorités  ou les peuples des brumes de Dany Herbreteau

Photos des provinces du Fujian, Guizhou, Hunan, Guanxi …

minorités en chine herbreteau

« Dany Herbreteau, auteur et photographe, est née à Paris mais a passé la quasi-totalité de sa vie à Genève. Dès le début des années 1980, elle parcourt le monde avec Jacques-Yves, son mari, vers l’Asie, l’Afrique, l’Amérique du Sud, le Moyen-Orient, l’Océanie, à la rencontre des peuples de l’Ailleurs. Elle a réalisé de nombreux reportages pour des magazines tels qu’Animan, Grands-Reportages, l’Illustré, Trajectoire, Echo-Magazine… Elle est également l’auteur d’un livre : Peuples de Chine. édité en 2009.
Dany Herbreteau a fait une quinzaine de voyages en Chine profonde à la rencontre des peuples minoritaires du Sud-Ouest qu’elle a pu découvrir grâce à l’aide d’un guide et d’un ethnologue local rencontré aux premiers temps de ses voyages, très surpris de son intérêt pour ces populations rurales et montagnardes dont certaines ne sont même pas recensées par le gouvernement chinois, et qui avait pu lui obtenir des autorisations spéciales pour accéder à des régions alors fermées aux étrangers. » (résumé via la FNAC)

Vous pouvez également vous procurer La Chine des minorités ou les peuples oubliés (Yunan-Sichuan)

du même auteur.

Lien FNAC

Le second : China Now
Photos d’artistes chinois sous la direction de Yann Layma
china now
Présentation via la librairie le Phénix et la Maison de la Chine
 » Auteurs de nombreux livres sur la Chine, Yann Layma vient de publier « China Now », un ouvrage qui présente le travail de 15 jeunes photographes chinois et qu’il dédicacera à La Maison de la Chine.
A travers un choix de 140 photographes, ce livre dévoile la société chinoise actuelle avec ses interrogations, son exode rural massif vers les grandes mégapoles, le retour de la culture et des religions locales… Un portrait fidèle d’une Chine actuelle qui saisie sur le vif ses évolutions et ses richesses.  »

J’ai feuilleté l’ouvrage, c’est assez étonnant,souvent amusant, plus centré sur les Chinois que sur les paysages.

– Pour commander China Now , rendez-vous sur le site du Phénix  (je vous conseille la newsletter) ou dans vos librairies.

Publicités

(Lecture) La joueuse de go – Shan Sa

 L’histoire 

Résumé de  l’éditeur

Depuis 1931, le dernier empereur de Chine règne sans pouvoir sur la Mandchourie occupée par l’armée japonaise.  Alors que l’aristocratie tente d’oublier dans de vaines distractions la guerre et ses cruautés, une lycéenne de seize ans joue au go.  Place des Mille Vents, ses mains infaillibles manipulent les pions.  Mélancolique mais fiévreuse, elle rêve d’un autre destin.  « Le bonheur est un combat d’encerclement ».  Sur le damier, elle bat tous ses prétendants.

Mais la joueuse ignore encore son adversaire de demain: un officier japonais dur comme le métal, à peine plus âgé qu’elle, dévoué à l’utopie impérialiste.  Ils s’affrontent, sans un geste, jusqu’au bout, tandis que la Chine vacille sous les coups de l’envahisseur qui tue, pille, torture.

Avis

J’écris lecture, mais je devrais plutôt dire audio lecture !  Cela faisait un moment que je voulais lire Shan Sa. Et je tombe sur le livre audio. Donc je l’emprunte et je l’écoute quasiment d’une traite…

C’est sympathique au début, surtout avec la petite musique d’accompagnement chinoise, les phrases épurées …

Mais l’histoire d’amour m’a ennuyée.

Quant à la fin (ne lisez pas ce qui suit si vous ne voulez pas la connaître) :

c’est du Roméo et Juliette revu, et je continue à penser que Shan Sa les fait mourir un peu vite, ces  deux héros.je livre la fin mais on sent dès le début que  ça va mal finir.

En ce qui concerne la psychologie des personnages, je crois qu’il faut que je relise le roman, car je n’ai pas toujours compris le pourquoi du comment de leurs actes.

Par contre,  la  description de la période historique est intéressante ( guerre sino-japonaise) … Je devrais peut-être essayer un autre roman de l’auteure ?
Comme Impératrice  ?

> A lire une critique plus positive : La joueuse de go – Shan Sa – Mon coin lecture.

Copyright

Claire Fayau, 2011
%d blogueurs aiment cette page :