Idées lectures sur la Chine

Voici quelques idées de lectures piochées au gré de mes promenades dans le Quartier Latin et au Salon du livre 2014 (la ville de Shanghai était à l’honneur cette années et de nombreux écrivains chinois étaient invités.)

Lectures sur Shanghai / Salon du Livre 2014

Le stand « shanghaien » du Salon du Livre regorgeait d’animations et de livres :  j’ai rencontré Bi Feiyu alors que justement je lui parlais de lui à moitié en chinois et en anglais … Ce n’est qu’en lisant son nom sur le badge que j’ai découvert qui il était !  Idem avec un autre auteur chinois, le romancier et scénariste Lu Nei cette fois (j’ai assisté à une de ses conférence le lendemain ).

J’ai acheté « les Aveugles »( « Tui na ») de Bi Feiyu, j’en ai profité pour me le faire dédicacer. Il est question d’une adaptation au cinéma de ce roman. A suivre… le  roman commence très bien, on y parle d’aveugles qui exercent le métier de masseurs.

Quatrième de couverture :

« Bi Feiyu a fait un pari audacieux, qui donne un livre totalement singulier. Il a voulu raconter aux voyants que nous sommes une manière de voir le monde que nous n’imaginons même pas, celle des non-voyants. Voici donc l’histoire d’une confrérie de masseurs aveugles spécialisés dans les massages thérapeutiques relevant de la médecine traditionnelle chinoise. Une petite communauté dont nous découvrons la vie et les coutumes, comment ils travaillent, tombent amoureux, espèrent en un avenir meilleur, dans des récits vifs et savoureux, où ils se montrent souvent drôles, parfois lyriques, cupides, touchants, si semblables à nous et pourtant d’une indéfinissable étrangeté. Bi Feiyu a songé à ce livre pendant vingt ans avant d’entreprendre sa rédaction, cherchant dans la fiction les moyens de rendre justice aux non-voyants qui l’ont inspiré et l’ont impressionné par leur recherche du bonheur, souvent plus joyeuse et volontaire, dit-il, que celle des voyants. »

J’ai ajouté à ma pile à lire « La Cendrillon du Canal » de Liu Xinwu. Un petit Folio à  2 euros… Le type même du bouquin que l’on peut feuilleter dans le métro… Le titre complet est « La Cendrillon du canal/Poisson à face humaine »:  en effet le recueil comprend deux nouvelles. La traduction est signée Roger Darrobers, une référence pour toute personne qui apprend la langue chinoise.

Par contre, l’histoire n’est pas très joyeuse comme nous l’apprend la quatrième de couverture : « Caimei, parce qu’elle souffre d’une tumeur qui la défigure, vient de perdre son emploi de servante. Lombric, papi Dong, Bottes-de-cheval et Shunshun pourront-ils l’aider à réunir la somme exorbitante nécessaire pour son opération ? Une femme reconnaît dans le chauffeur de taxi qui la conduit à l’aéroport l’homme qu’elle a aimé vingt ans plus tôt pendant la Révolution culturelle. Le temps du trajet, entre frustration et nostalgie, elle se rappelle. Deux émouvants portraits de femmes par l’un des grands écrivains chinois contemporains. »

 

La Cendrillon du Canal de Liu Xinwu

> En savoir plus sur Amazon : La cendrillon du canal/Poisson à face humaine

D’autre part, et ceci n’est pas de la fiction, j’ai lu un essai sur la ville de Shanghai et de Hong Kong et leurs relations avec le cinéma.
Une lecture cinéphile , sinophile bien intéressante : « Shanghai- Hong Kong, villes de cinéma » de Christophe  Falin. Avis de lecture ici .

 

Et si vous en voulez encore plus, voici quelques idées de lectures glanées dans une librairie du Quartier Latin ( quelle belle devanture.) Le thème était : « La Chine et les Chinois vus d’ailleurs ». Il y a du Victor Ségalen,du Leiris, du Simon Leys ( quel joli titre  » Le bonheur des petits poissons » !)…
2014-07-15 12.30.23 2014-07-15 12.29.51 2014-07-15 12.29.34 2014-07-15 12.29.11
Une autre librairie du quartier mettait à l’honneur l’auteur de polars Qiu Xialong dont j’ai beaucoup  aimé « Mort d’une héroïne rouge »…

Voilà une autre idée de lecture et d’article !

 

***

A lire également (sur les écrans de Claire ): [Compte rendu] Salon du Livre 2014, le temps d’un week-end !.

Publicités

[TV] ARTE fait le plein de documentaires sur la Chine

Si vous voulez faire le plein de documentaires sur la Chine, direction Arte !

Aujourd’hui, Emmanuelle Gaume nous fait le portrait d’un architecte pékinois :

DU PASSÉ, FAISONS TABLE RASE
« Emmanuelle Gaume arpente Pékin, une capitale en pleine mutation, et rencontre un homme qui y exerce un métier d’avenir : architecte.

Emmanuelle Gaume arpente une capitale en pleine mutation et rencontre un homme qui y exerce un métier d’avenir : architecte. Puis elle rejoint monsieur Li, un maître de kung-fu habitant dans le vieux Pékin. Elle retrouve enfin le photographe mondialement reconnu Feng Hai, qui puise son inspiration ultramoderniste dans la Chine ancestrale. »

Rendez-vous lundi 29 avril à 15h50 ! Ce documentaire dure 26 minutes.

Mais surtout, je souhaitais vous parler de la Soirée Spéciale dédiée à la Chine le lendemain, et surtout de ce documentaire de Jean-Michel Carré consacré à l’histoire récente de l’Empire du Milieu.

CHINE, LE NOUVEL EMPIRE est programmé sur la chaîne franco allemande le mardi 30 avril à 20h50.

Présentation du documentaire :

« Une fresque en trois volets, passionnante et dense, qui retrace un siècle et demi de l’histoire de la Chine pour comprendre l’ascension fulgurante dune superpuissance en devenir. Ce premier volet dépeint la période qui va de l’avènement de la République populaire de Chine en 1949 à la mort de Mao Zedong en 1976 »

Le premier volet dure  59 minutes. Les deux autres volets également. il seront diffusés à la suite. Ce documentaire devrait être prochainement disponible en DVD.

Plus d’informations : Chine, le nouvel Empire 1/3 | ARTE.


A  lire aussi  : 

Copyright

Claire Fayau, 2011
%d blogueurs aiment cette page :