L’Avant-Scène Cinéma consacré à A Touch of Sin et au cinéma chinois à la Librairie du Cinéma du Panthéon

La Librairie du Cinéma du Panthéon vous invite en effet le Mardi 13 octobre 2015 à 18h30…
Yves Alion et Raymond Delambre présenteront  L’Avant-Scène Cinéma N° 625 consacré à « A Touch of Sin » et au cinéma chinois !

affiche-a-touch-of-sin

« Yves Alion, responsable de L’Avant-Scène Cinéma, a proposé au spécialiste jiazhangkeien
Raymond Delambre, de chapeauter le N° 625 consacré à A Touch of Sin et au cinéma chinois.
Le film de Jia Zhang Ke constitue à la fois un révélateur concernant la République populaire de Chine
et une illustration pour un certain cinéma d’auteur.
Que dit la représentation cinématographique d’une société, d’une époque, d’une économie ? Les
réponses, plurielles, mobilisent tant l’esthétique, la sociologie que la géopolitique, conjointement à
l’étude thématique.
L’Avant-Scène Cinéma intègre en l’espèce un panorama des cinéastes, dont les Hongkongais et
Taïwanais : non seulement ceux habitués aux festivals occidentaux, mais aussi les réalisateurs aux
productions effectivement vues par les Chinois. Le large spectre, de Sun Yu à Lou Ye, remet en cause
le discours des indépendance et dissidence. »

Au sommaire :
A Touch of Sin, tableau de la Chine d’aujourd’hui, par Raymond Delambre
Les figures de la révolte, par Antoine Coppola
Entretien avec Shozo Ichiyama, producteur japonais
25 cinéastes chinois d’aujourd’hui, par Raymond Delambre et la rédaction de L’ASC (dont Pierre-
Simon Gutman, rédacteur en chef adjoint)
Le cinéma chinois : un paysage ondoyant, par Raymond Delambre
La Chine, puissance cinématographique de demain (voire d’hier), par Raymond Delambre
Découpage, par Laurent Aknin et René Marx

Raymond Delambre est conservateur en chef, sinologue et cinélogue, spécialiste du cinéma
asiatique, diplômé de sciences politiques, programmateur. Collaborateur de CinémAction,
Monde Chinois, Nouvelle Asie, outre L’ASC. Prochain ouvrage : un Dictionnaire amoureux du
cinéma chinois. Aussi Dramaturge lauréat de la Fondation franco-japonaise Sasakawa et de
l’aide à la création octroyée par le ministère de la culture.

affiche avant scène
La Librairie du Cinéma du Panthéon
[Cinélittérature]
15, rue Victor-Cousin 75005 Paris – RER B « Luxembourg », Métro Ligne 10 « Cluny – La Sorbonne »
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h tél. : 01 40 46 02 72
contact@cinelitterature.fr
http://cinelitterature.fr

Publicités

Cinéma : avis sur « Coming home » (Gui lai, 归来) de Zhang Yimou

Voici mon avis sur  » COMING HOME »… Vous pouvez retrouver un avis plus détaillé sur mon blog cinéma.  Le dernier film de Zhang Yimou, sorti en France le 17 décembre dernier, est très émouvant avec des beaux moments de cinéma.

coming-home-Gong Li

 » Gong Li dans « Coming home » (c) Arp Distribution

SYNOPSIS :  « Lu Yanshi, prisonnier politique, est libéré à la fin de la Révolution Culturelle. Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que sa femme souffre d’amnésie. Elle ne le reconnaît pas et chaque jour, elle attend le retour de son mari, sans comprendre qu’il est à ses cotés. »

AVIS :

 » Elle attend qu’il revienne.
Il attend qu’elle se souvienne. « 

affiche Coming home

Ces deux belles phrases, qui accompagnent l’affiche du film, résument bien cette histoire pathétique adaptée du roman, »The criminal Lu Yanshi  » de Gelin Yan.

Zhang Yimou , cinéaste prolifique et expérimenté ( entre autres   » Le Sorgho Rouge », « Epouses et concubines » , « La Cité Interdite » , « Vivre »… et le controversé « The Flowers of War » avec Christian Bale qui n’est pas sorti en France sauf dans un festival à ma connaissance)  réalise ici une œuvre d’une grande sobriété qui est avant tout, une histoire d’amour avec, pour cadre, la Révolution culturelle chinoise.

Tout au long du film, on ressent le contraste entre la tendresse qui a uni ce couple et la brutalité du contexte politique.
Gong Li  entre dans la peau de Feng Wan Yu. Elle se montre sans artifices. Elle a trouvé le ton juste pour incarner une femme atteinte d’une amnésie » psychogène  » selon le diagnostic médical exprimé dans le film. Libre au spectateur d’interpréter les raisons exactes de son amnésie, le réalisateur donne cependant deux pistes qui peuvent expliquer cette perte de mémoire.
Ayant observé des malades atteints de cette pathologie avant d’interpréter ce rôle délicat , l’actrice a constaté qu’ils arboraient souvent un certain  sourire… C’est pourquoi, elle affiche souvent un sourire radieux alors que sa vie n’est que désastre.
Les scènes où Wan Yu se rend à la gare pour chercher son époux sont poignantes. Certains les trouveront un peu trop répétitives et ennuyeuses… Pour ma part, j’ai trouvé que cette répétition faisait grandir l’intensité dramatique !
C’est un film sur le retour, retour du mari après 20 ans d’absence, retour de l’enfant prodige qui avait été chassée du foyer…
Le mari, Lu Yanshi, est incarné par Daomin Chen qui est bouleversant. La scène où il joue au piano est magnifique et illustre un des plus beaux exemples jamais vus au cinéma de la force de l’amour inconditionnel.

Le portrait de l’enfant prodige, Dan Dan  – dont la carrière prometteuse de danseuse a été compromise en raison de la position politique de son père)- est très intéressant…
Huiven Zhang interprète avec beaucoup de sensibilité cette jeune fille au destin brisé.

C’est un film désespéré, très triste.
Mais il faut aller le voir car Zhang Yimou a filmé avec finesse et subtilité, hormis l’histoire d’amour très touchante, un contexte historique très marquant.
La musique est belle et la photographie très soignée. « COMING HOME » de Zhang Yimou est un film émouvant avec de vrais moments de cinéma. A voir !  N’hésitez pas à compléter ce visionnage par « Huo Zhe » (Vivre ! ) du même réalisateur, toujours avec Gong  Li… deux bobines complémentaires sur l’histoire d’un couple pris dans les méandres de l’Histoire.

« Coming home » (Gui lai,  归来)

Réalisé par Zhang Yimou (Chine)

Avec Chen Daoming et Gong Li

Durée: 1h49

Sortie : 17 décembre 2014

Distribué en France par ARP Sélection

Note : Coming  Home ne représente pas la Chine aux Oscars (il s’agit finalement du franco-chinois « Promeneur d’Oiseau » de Philippe Muyl , il a été présenté au Festival de Cannes et a obtenu le Prix du Public au Festival du Film Romantique de Cabourg.

[Interview] Raymond Delambre à propos de Wang Bing à l’occasion de « Wang Bing – Jaime Rosales, Cinéastes en correspondance »

Voici une interview de Raymond Delambre, auteur et lauréat du prix Cinéma au Bal de Paris 2013, réalisée par Oushinet (le plus grand groupe de presse chinois en Europe). Les premières secondes sont en mandarin, le reste dans la langue de Molière.

Cliquez ici :

http://video.oushinet.com/html/channel2/201405/1817.html

Dans cette courte vidéo, le lauréat du prix Cinéma au Bal de Paris nous parle de l’œuvre du cinéaste Wang Bing (王兵 ) à l’occasion d’une exposition organisée au Centre Pompidou : « Wang Bing – Jaime Rosales, Cinéastes en correspondance » (lien sur cette exposition passée).

Wang Bing (via Allociné © Ad vitam)

On pouvait y voir des installations vidéo de Wang Bing (dont Crude Oil, 14 heures de film tourné dans un site d’extraction de pétrole), ses photographies et l’intégrale de ses films (Les Trois Sœurs du Yunnan, A l’ouest des rails, le Fossé... )
L’occasion d’en apprendre un peu plus sur Wang Bing, artiste hors normes et sans concession.

La Chine à l’honneur à Châtenay-Malabry

La Chine est mise à l’honneur dans ce festival.
Voici la programmation chinoise dans le cadre de la section « PAYS PAYSAGES :  LA CHINE » …
*Carte Blanche à Alain MAZARS
*LA CHINE ET LE RÉEL d’Alain Mazars  – 59 min

*THE WORLD de Jia Zhang Ke 2h12 V.O.s.t.
*BEIJING BICYCLE de Wang Xiao Shuai 1h53 V.O.s.t.
*MA SOEUR CHINOISE d’Alain Mazars 1h35 V.O.s.t.

*Paysages de Femmes
*APART TOGETHER de Wang Quan’an 1h36 V.O.s.t.
*Paysages Jeune Public
*LE CERF-VOLANT DU BOUT DU MONDE
de Roger Pigaut et Wang Kia Yi 1h22
*TROIS MOINES ET AUTRES HISTOIRES
de H. Jingqing, T.Wei et Z.Keqin 44 min V.F.
*Paysages d’Histoire en présence d’Alain MAZARS
*LAST TRAIN HOME de Lixin Fan 1h27 V.O.s.t. Inédit
*Cuisine et cinéma en présence de Christian LIMARE,
Chef du Restaurant Le Chateaubriant, et d’Alain MAZARS
*APART TOGETHER de Wang Quan’an 1h36 V.O.s.t.

Les écrans de Claire

Envie de dépaysement à la rentrée ?

Comme chaque année, le festival du film de Châtenay – Malabry  « Paysages de cinéastes »  met un pays à l’honneur… Et cette année je suis extrêmement heureuse de vous annoncer qu’il s’agit de la Chine ! Le festival offrira une Carte blanche à Alain Mazars, cinéaste français spécialiste de l’Empire du Milieu.

Espérons qu’il fasse beau en septembre car le festival propose des projections en  plein air.
Du 7 au 16 septembre, une sélection de 8 longs métrages (dont le superbe « A Royal Affair » que j’ai pu voir à Cabourg) et de courts métrages en compétition, ainsi que des films hors compétition, feront le bonheur des festivaliers.

Les organisateurs ont aussi pensé aux familles, avec la compétition « Jeune Public ». Cinq films sont sélectionnés cette année (« Le Petit Gruffalo », « Little Bird « …)

Les temps forts du festival :

  •   La cérémonie d’ouverture avec l’avant-première de  » Shanghai Belleville » de Lee…

View original post 109 mots de plus

Le palmarès du Festival international du film mobile de Hong Kong

A simple stop motion animation using 21 photos...

Stop motion ( image via Wikipedia)

Pour ce premier Festival international du film mobile de HongKong, 7 sur 10 finalistes ont été récompensés. On a le festival Pocket films  en France, il est donc normal que les Chinois aient le festival de films courts sur portable.

And the winners are :

Grand Prix

Daniel Faigle – A TV movie (stop-motion) . Voir le film sur le site officiel du festival (lien ci- dessous).

On imagine la patience qu’il a fallu pour filmer ce court avec un portable….

Meilleur film d’animation

Or pour Daniel Faigle (A TV movie) –  Argent pour Michael Reichert (One minute fly) – Bronze pour Gloria Chan (Don’t disturb please)

Meilleur drame

Or pour Theodoros Koutsogiannopoulos (Thumbnail) – Argent pour Joao Krefer (July) – Bronze pour Pablo Arreba (Severlasalreves)

Favorite mobile film award (choix du public)

Maksymilian Ceron,  A chance encounter.(cocorico: c’est le film français!)

En savoir plus :

http://www.hkimfa.com/publicVoting02B.php?fid=1

Festival du film asiatique de Deauville – mars 2011

Deauville Asian Film Festival logo

Image by Tonio Vega via Flickr

L’essentiel

Quand : Du mercredi 9 mars 2011 au dimanche 13 mars 2011

Où : à Deauville, pardi !

NB: Deauville est déjà la ville qui  héberge le Festival du film américain.

Quoi : Depuis 12 ans (le festival a été crée en 1999),  la ville organise le festival du film asiatique avec pour objectif de montrer la diversité du cinéma dans tous les pays d’Asie. Objectif partagé avec le Festival de Vesoul qui  vient de s’achever.

Plus d’informations

-> 26 janvier 2011 Cérémonie d’ouverture du Festival du Cinéma Chinois en France (FCCF)

Poster du site officiel du Festival

Copyright

Claire Fayau, 2011
%d blogueurs aiment cette page :